Recours permis de construire

Rédigé par des auteurs spécialisés Ooreka  À jour en octobre 2018

Sommaire

  • Recours permis de construire : le recours administratif
  • Recours permis construire : indemnisation, condamnation

Comment se défendre contre un permis de construire frauduleux ou une construction non conforme ?

Une demande de permis de construire peut parfois entraîner des contentieux.

Dans ce cas, il y a deux options :

 

Recours permis de construire : le recours administratif

Toute personne peut consulter le dossier de permis de construire en mairie.

Depuis le 19 août 2013, pour contester un permis de construire, deux conditions doivent être remplies au préalable :

  • Les travaux doivent causer directement des troubles dans les conditions d'utilisation, d'occupation et de jouissance du bien concerné.
  • Le contestataire doit occuper régulièrement le bien concerné.

Si ces conditions sont remplies, le recours administratif peut se faire devant :

  • le maire ;
  • ou le tribunal administratif.

Le maire pour un recours permis de construire : 1re étape

Le recours devant le maire qui a délivré le permis de construire est la première démarche à faire en cas de contestation.

Le recours doit être envoyé par courrier recommandé avec accusé de réception dans les 2 mois après la date d'affichage sur le terrain :

  • au maire ;
  • et au bénéficiaire du permis de construire.

Le maire a 2 mois pour répondre : une non-réponse signifie que votre demande de recours est rejetée.

Recours permis de construire devant le tribunal administratif : les cas

Le recours devant le tribunal administratif se fait en cas de :

  • permis illégal ;
  • non-conformité de la construction au permis de construire ;
  • non-respect des règles d'urbanisme.

Le tribunal administratif peut annuler l'autorisation administrative que constitue le permis de construire.

La requête est à adresser :

  • au président du tribunal administratif du lieu du permis de construire ;
  • par lettre recommandée avec accusé de réception.

Recours permis construire : indemnisation, condamnation

Pour obtenir une indemnisation ou une condamnation, le recours contre le permis de conduire se fait par voie judiciaire devant :

  • le juge civil ;
  • ou le juge pénal.

Recours permis de construire devant le juge civil : pour être indemnisé

Le recours devant le tribunal de grande instance a pour but l'indemnisation. Le contestataire doit engager une procédure en responsabilité contre le titulaire du permis de construire.

Si le permis de construire cause un dommage prouvé, le contestataire peut demander le versement de dommages et intérêts pour réparer le dommage subi.

Recours devant le juge pénal : des condamnations parfois lourdes

Le recours pénal sert à faire condamner le voisin fautif, en cas d'infraction. Le plaignant doit s'adresser au maire qui a délivré le permis de construire pour demander de constater l'infraction.

Le maire notifie l'infraction dans un procès-verbal et ordonne l'arrêt des travaux. Le maire transmet un arrêté au procureur de la République.

Le procureur de la République peut poursuivre pénalement le fautif et demander la démolition de la construction. Les sanctions pénales peuvent aller jusqu'à 6 000 € par m² et 1 an d'emprisonnement en cas de récidive.

Permis de construire : votre guide gratuit à télécharger

Vous trouverez au sein de ce guide rédigé par des auteurs spécialisés :

  • Une vision complète pour comprendre le sujet
  • Les infos essentielles pour vous aider dans vos choix
  • Des conseils sur les formalités et la gestion de son permis
Télécharger mon guide
Permis de construire